Des tests à faire pour optimiser vos anciens articles

Dans les articles que vous avez déjà écrits et publiés sur votre site, il y en a certainement qui vous apportent régulièrement du trafic parce qu’ils sont bien référencés sur Google, non ? Peut-être même que ces articles ne concernent plus vos centres d’intérêts actuels. Ils sont donc populaires sans efforts particuliers de votre part.

Pour prendre un exemple, j’ai quelques articles populaires qui sont au sujet des réseaux sociaux, en particulier Facebook. Cela n’est pas en concordance avec les thèmes qui m’intéressent tels que le marketing, la vente, ou plus généralement le développement personnel. Depuis le lancement de ce blog, j’ai pris l’habitude de me concentrer sur l’écriture de nouveaux articles, sans forcément mettre en valeur ceux déjà publiés. Au mieux, il y avait des liens pour accéder à des sujets anciens. Ces liens étaient principalement placés pour espérer améliorer le fameux taux de rebond, sans réelle stratégie de visite.

Des articles de ce genre ne servent à priori à rien, puisque les visiteurs les lisent puis ils peuvent quitter votre site très rapidement. C’est un ressenti qui peut être confirmé par le manque de commentaires, et un nombre d’abonnements (RSS, Newsletter etc…) faible en comparaison des visites sur ces articles. Vous avez probablement mis en place des icônes diverses sur le côté dans le but de fidéliser ces lecteurs, mais vous vous rendez compte que ce n’est pas efficace.

Si votre article est déjà publié, rien ne vous empêche de le mettre à jour. Un moyen supplémentaire de fidéliser les visiteurs est de rajouter un petit paragraphe final qui élargi le sujet. Dans ce nouveau paragraphe, vous placez intelligemment un lien vers une page plus accrocheuse, une page de contact ou une page d’abonnement. Cela offrira au lecteur une opportunité d’en savoir un peu plus sur ce nouveau site qu’il consulte et pourquoi pas de devenir un visiteur régulier.

C’est une idée à prendre en considération, un petit test marketing en quelque sorte qui peut être vite implémenté. La prochaine étape consiste à mesurer l’efficacité de ce test. Cela fera l’objet d’un prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.